French%20Literature_edited.jpg

Ecrire toute l'histoire du village depuis 1090 serait bien ambitieux. Les lignes qui suivent nous sont proposées par Jean-René Bousquet dans son courrier du 28 mars 2004. Elles nous donnent un extrait de quelques évènements marquants de notre commune. 

Pour connaitre et découvrir toute l'histoire, nous vous invitons à venir rencontrer nos anciens, qui sont la mémoire vivante d'Echourgnac.

Notre histoire

Logo_echourgnac.jpeg

ECHOURGNAC

Canton de Sainte Aulaye

Périgord Blanc

C'est en 1090, dans le cartulaire de l'abbaye de la Sauve, que l'on trouve, pour la première fois dans un texte, le nom de cette paroisse sous la forme de Eschourniago. Il y avait là un prieuré qui fut visité par le pape Clément V en 1305.

Ce village de la Double eut, dès le XVIè siècle, une importante activité de production du verre. Dans la seconde moitié du XIX siècle, une communauté de Trappiste s'y établit pour assainir cette région marécageuse et la cultiver. Cette communauté d'hommes fut relayée au XXe siècle par une communauté de femmes aussi de la Trappe.

Les trappistes se sont établis dans cette paroisse, le 25 octobre 1868, conduits par Mgr Dabert, évêque de Périgueux, et le R.P. abbé de la Trappe du Port du Salut (Mayenne). Ce monastère est au coeur de la Double. Notre Dame de Bonne Espérance est le nom de l'église abbatiale.

Nous évoquerons également la famille de Nogaret qui possédait des biens dans Echourgnac.

C'est à Echourgnac qu'Eugène Le Roy situe une partie de son roman l'Ennemi de la Mort.

En héraldique, le croissant et les deux étoiles sont le symbole de la Vierge. Deux cannes de verrier rappeleront cette ancienne activité de la Double.

Nous proposons à la municipalité ce projet qui se lit :

De sinople à un écu d'azur posé en abîme, chargé de trois branches d'or bordées de sable, qui est le Nogaret, accosté de deux cannes de verrier d'or; au chef cousu d'azur chargé d'un croissant d'argent accosté de deux étoiles d'or.

En devise : 1090 - Echourgniago - 2004

Bergerac, le 28 mars 2004

Jean-René BOUSQUET

Source : A. de Gourgues : Le Dictionnaire topographique du département de la Dordogne